Publié par : youcefallioui | avril 23, 2009

Si Mohand Ou-Mhand et Charles Baudelaire – Abdenour Abdesselam

REFLEXION ET ANALYSE A PROPOS DU LIVRE D’ABDENOUR ABDESSELLAM

« SI MOHAND OU MHAND ET CHARLES BAUDELAIRE »


Mon cher ami Mohand (Amaloul)


Je reviens vers vous à propos des questions que vous souhaitez que je pose à Abdenour  Abdesselam.

Cet ouvrage met en lumière un stade universel de la pensée kabyle à travers le plus grand de ses poètes Si Mohand ou-Mhand. Il nous est donné de comprendre que ce poète révolté avait mis sa révolte au service de la poésie afin de mieux mettre à nu les bouleversements vécus par la société kabyle, notamment pendant l’envahissement brutal de l’Algérie par la France coloniale. Mais au-delà de cette réalité historique, Abdenour a fait ressortir un côté tout à fait singulier : une analyse comparative entre deux poètes «excommuniés », l’un kabyle l’autre français. La singularité de l’œuvre de Abdesselam ne s’arrête pas là ; elle nous donne à penser sur le poids et la place considérables de la poésie en pays kabyle au 19ème siècle. C’est si peu dire que nous avons là une révélation importante : la Kabylie ancienne avait des soubassements culturels dont les principes mettaient en avant une conscience collective qui charriait une modernité insoupçonnée. Cet ouvrage contient des éléments d’analyse et de comparaison qui ne manqueront pas de ravir les lecteurs.

En ce qui me concerne, il a provoqué un flot de questions en moi que je porte de façon spontanée à la portée de l’auteur et du public.

De Si Mohand et de Baudelaire :

1 – Charles Baudelaire n’a me semble-t-il pas atteint « l’Ubiquité » que l’on peut attribuer sans conteste à Si Mohand. Qu’en pense l’auteur ?

2 – Ce qui les réunit est le caractère spatio-temporel universel du poète qui se voue à l’amour ; mais par-delà l’approche première de Si Mohand dépasse parfois la dimension charnelle et luxurieuse pour se vouer à l’attachement, l’inclination et la tendresse pour la femme mais aussi pour Tamourt.

3 – Chez Si Mohand il existe également une fidélité tenace au combat libérateur de l’emprise des vautours qui tiennent le pays : je renvoie vers le dernier quatrain de Charles Baudelaire dans l’albatros : c’est tout à fait une pensée « mohandienne » !

4 – D’autres comparatifs sautent aux yeux et je me demande où se trouve le point de rencontre au-delà de dire que l’un et l’autre sont poètes :

– l’oralité chez l’un et l’écrit chez l’autre ?

– l’itinérance pour l’un et la fixité pour l’autre ?

– l’errance pour l’un et la stabilité pour l’autre ?

5 – Les libertés clamées et liées à l’amour se ressemblent donc, mais face à la « liberté » de Si Mohand, nous sommes presque dans un état de liberto exhibendo : comme un esclave à qui l’on demande de payer sa liberté, n’est-ce pas le cas de Si Mohand ?

6 – Le sépale des deux poètes est identique ; mais au delà de la procrastination, les remords et l’auto-accusation, la portée est souvent symbolique chez le Kabyle.

7 – Comment « le mal » est-il perçu par Si Mohand, alors que CHARLES BAUDELAIRE en fait son cheval de bataille pour se distinguer des poètes français ?

8 – L’aspect socialiste et pessimiste est-il aussi souvent contrarié chez Si Mohand par l’aspect spleenétique qui habite CHARLES BAUDELAIRE ?

9 – Des limbes ou des descentes aux enfers des deux poètes que peut-on relever de différent chez SI MOHAND OU-MHAND ?

10 – L’architecture me semble aller vers une certaine unité de l’œuvre des deux poètes, mais n’est-elle pas d’inspiration « dispersée et existentielle » chez SI MOHAND OU-MHAND ?

11 – Quelle différence entre les deux Ennuis qui règnent sur leur monde ? Peut-on dire qu’il existe le même Ennui chez Si Mohand ? SI MOHAND OU-MHAND souffre-t-il de l’oisiveté comme BAUDELAIRE ?

12 – Verlaine a dit : « Baudelaire est un homme psychique moderne » ; peut-on clamer la même chose à propos de SI MOHAND OU-MHAND et pourquoi ?

13 – Flaubert à Baudelaire : « Vous ne ressemblez à personne ? »

Il me semble que l’on peut également paraphraser de la sorte Si Mohand ou-Mhand.

Publicités

Responses

  1. Comparer un Sie Mohand ou Mhand analphabète dans sa langue, (il ne savait, ni lire, ni écrire dans sa langue !) avec un aussi ‘poète’ érudit qie Charles Beaudelaire c’est un peu confondre entre ‘aboyer’ et ‘parledr’ !

    • Rebonjour monsieur !
      Vous faites dans l’insulte ce qui ne vous honore pas du tout. Quant à vos propos sur Si Mohand Ou-Mhand que vous qualifiez
      d’analphabète, je vous prie de mieux vous renseigner sur sa personne et vous constaterez qu’il n’avait rien à envier à Baudelaire, bien au contraire ! Si Mohand était un poète lettré. Son génie avait fait qu’il n’avait pas besoin d’écrire !
      Lehna tafat, ar tufat !

    • Ls-azul a mass Bahbouh,
      Il est triste que vous ne puissiez saisir et comprendre la portée d’une oeuvre giganteste que celle
      de Si Muhend U-Mhend. Et vous vous plaisez à faire dans l’insulte (vous ne disiez pas plus haut que vous avez plus de 60 ans !?) Ar tufat, lehna tafat ! Youcef Ouchivane Allioui

  2. I Yidma Ahcène Mariche d Yidir Bellali

    Azul fell-awen ay At n wawal d-usefru.

    Tanemmirt af usefru-yagi i-lmend n Si Muhend U-Mhend « Amsefru yugaren ussan ».

    Akwen ihrez Ugellid Ameqqwran !

    Ay asebsi…

    Ay asebsi n Si Muhend
    Kecc tezridh abrid yeggwi
    Deg’wsefru ur s-izmir hedd
    Deg’wallagh yezga yreggwi.

    Ay asebsi n Si Muhend
    Tecfidh mi t-yengha usemmidh
    Mi yelluz yesâa-k i lmend
    Deg’berdan yid-es tensidh.

    Ay asebsi n Si Muhend
    Af ayen yedda i lehfa
    Ass-agi iban kkren-d
    Irgazen yessnen tirga.

    Ay asebsi n Si Muhend
    Kecc tezridh ansa y-gekka
    Achal d-asefru a-ygessend
    Taxrit-is tecba Mekka !

    Awal yugaren wiyidh
    Teslidh-as ay asebsi
    Am aggur igren deg idh
    Mi s-yesla wegris yefsi !

    Ar tufat, lehna tafat fell-awen ! YA


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :